top of page

Les commentaires aux étudiant·e·s -pourquoi, comment ?

Follow Lab propose aux intervenants de déposer, à la suite de chaque RDV d'accompagnement, des commentaires aux étudiant·e·s. Cet espace de communication peut être employé de différentes manières, et servir à plusieurs effets. Voici un panorama des différents types de messages que l'on peut inclure dans ces commentaires et une description de leurs fonctions et leurs effets.


 

I. Le compte-rendu factuel

"Lors ce de RDV nous avons abordé le plan de communication dans ses aspects théoriques et pratiques. Le groupe a présenté ses travaux en cours, et il en est ressorti 2 axes d'amélioration à travailler pour la prochaine séance: l'établissement d'un budget prévisionnel, et une définition plus précise du public visé [...]"


Le compte-rendu factuel résume les points clés du RDV : thèmes abordés, problématiques soulevées, décisions et engagements pris etc. Ce type d'approche répond à plusieurs fonctions :


A. Garantir la continuité pédagogique, gage d'efficacité et de crédibilité

Grâce au comptes rendus factuels, vous êtes assuré·e que le prochain RDV sera fait dans la continuité du précédent. Si vous êtes seul·e à réaliser les RDV d'accompagnement, cela vous sert de carnet organisé où vous êtes certain·e de retrouver facilement vos notes. Si plusieurs intervenant·e·s se succèdent dans l'accompagnement, cela permet que les notes soient partagées d'un·e intervenant·e à l'autre. Dans les deux cas, les RDV seront plus efficaces et vous gagnerez en crédibilité auprès des étudiant·e·s. Ce gain de crédibilité est particulièrement notable en cas d'interventions croisées : aux yeux des étudiant·e·s vous ne serez plus des intervenant·e·s isolées mais une équipe pédagogique coordonnée.


B. Engager les étudiant·e·s

Si les étudiant·e·s disent, au cours du RDV, "On fera cela pour la prochaine fois" ou "il faudrait qu'on creuse cette question". Il peut être intéressant de le noter dans le compte-rendus. Cela encrera l'engagement oral des étudiant·e·s, dans un rapport écrit, autrement plus engageant. Et pour revenir sur la continuité pédagogique, vous ou un autre intervenant·e serez en mesure de demander aux étudiant·e·s où ils en sont par rapport à leur engagement.

Plus largement, le simple fait que vous notiez ce qui a été dit, leur prouve que vous les avez écouté·e·s attentivement et êtes investis dans leur accompagnement. C'est une incitation à la confiance et un encouragement pour les étudiant·e·s à s'engager dans leur projet.


C. Montrer l'exemple

Les étudiant·e·s que vous accompagnez n'ont peut-être pas l'habitude de réaliser des compte-rendus de RDV. Pourtant rédiger et partager des comptes-rendus de réunion de qualité est un facteur d'efficacité, et une marque de professionnalisme. C'est un savoir-faire qui sera souvent attendu de leur part au fil de leur carrière. Leur partager vos comptes-rendus de RDV, c'est montrer l'exemple. Progressivement, vous pouvez leur demander de prendre en charge la rédaction du CR factuel. Cela vous laissera d'autant plus de temps pour vous consacrer aux autres types de messages que vous pouvez leur partager.


 

II. Le message motivationnel

Le message motivationnel est un encouragement direct qui permet aux étudiant·e·s de mesurer votre satisfaction par rapport au travail fourni. Cela peut-être une valorisation accompagnée d'une incitation à continuer dans leur dynamique positive :


"Bravo pour le travail accompli ! Votre dossier est solide et convainquant ! Dernière ligne droite en vue de la soutenance : travailler la présentation orale !"

ou au contraire un avertissement accompagné de la consigne de changer de cap :


"Un manque d'investissement dans le projet qui se ressent dans les échanges. Il faut absolument vous ressaisir, les semaines à venir vont être cruciales pour la réussite de votre projet d'équipe."


A. Motiver les étudiant·e·s

Recevoir des retours positifs lorsque l'on s'est investi·e, sentir le soutien des personnes qui nous accompagnent et voir que nos efforts sont récompensés, ça motive !

Inversement, lorsque nos efforts sont sanctionnés de manière répétitive par de l'indifférence, on ressent de l'injustice, c'est démoralisant.

Les messages motivationnels positifs sont un élément important de l'accompagnement, mais doivent être maniés avec précaution.

  • Ne jamais de retour positif, c'est frustrant et démotivant

  • Toujours avoir des retours positifs, même quand on n'a pas fait d'effort, peut donner le même sentiment d'indifférence, ou l'impression qu'il n'y a rien besoin de faire


L'entre-deux donc, mais comment jauger ? Chez Follow Lab, on pense que le mieux, c'est d'être sincère : quand vous êtes agréablement surpris et percevez une amélioration par rapport à la fois précédente, faites le savoir aux étudiant·e·s. Et quand vous ne sentez pas d'amélioration notable par rapport à la dernière fois que vous avez émis un message motivationnel, pas la peine d'en simuler un !

Pourquoi "Par rapport à la fois précédente" ? Un·e étudiant·e toujours excellent·e n'aura pas besoin de lire 10 fois ce que vous pensez de son travail, en revanche un·e étudiant·e en difficulté appréciera que l'on remarque ses efforts, même si ça n'est pas encore excellent.


B. Avertir avant de sanctionner

Quand on sent qu'un·e étudiant·e ou un groupe, est en train de "lâcher", de se "désinvestir", et si des éléments factuels permettent de l'appuyer. Alors un message d'avertissement aura une chance de faire un effet "électrochoc" et de remobiliser. C'est une opportunité de se réveiller et rebondir.


Et dans les cas où la remobilisation n'a pas lieu, il sera important d'avoir exprimé des messages d'avertissement avant de sanctionner par une exclusion ou une mauvaise note.

Sans ce préavis, la sanction peut être vécue comme injuste, et achever le peu de mobilisation qu'il restait.

Mais aussi, en cas de réclamation de l'étudiant·e ou de ses parents, il sera plus facile de répondre si l'ont peut affirmer preuve à l'appui des avertissement avaient été donnés.


 

III. Conseils, ressources, tâches à faire

"Votre sujet est pour le moment trop vaste, vous devriez retravailler votre problématique et trouver un angle plus précis [...] "


Avec ce type message, vous ajoutez des conseils que vous n'avez pas dits à l'oral. Soit parce que vous n'y avez pas pensé sur le moment, soit par ce que ce n'était pas l'objet du rdv. Typiquement, suite à une évaluation intermédiaire, vous aurez peut-être envie de promulguer des conseils. Cela peut aussi être une manière de préciser un point qui a été abordé brièvement, et d'y ajouter des ressources.


"[...] Commencez par lire l'article que je viens déposer sur votre Espace de travail, il vous aidera à préciser votre problématique [...]"


Enfin, le conseil peut devenir une consigne, si vous sentez qu'un cadre supplémentaire est nécessaire :


" [...] Pour notre prochain rdv, préparez 3 propositions de problématiques, et une ébauche de plan sommaire pour ces 3 problématiques."


A. Aiguiller

C'est une partie fondamentale de l'accompagnement : aiguiller. Cela ne signifie pas nécessairement donner la bonne direction ou la bonne réponse. Mais plutôt les aider à identifier les points qui bloquent ou sont à améliorer, leur indiquer la démarche à suivre, et s'assurer qu'ils disposent des ressources nécessaires pour avancer.


B. Soutenir, voir encadrer

Dans les relations d'accompagnement, les étudiant·e·s sont capitaines de leur navire, ce sont eux qui font les choix, et devront les défendre. Cette position est assez inhabituelle dans l'enseignement classique, et beaucoup peuvent se sentir perdu·e·s, submergé·e·s de doutes ou démuni·e·s. Le sentiment d'être soutenu est alors capital. Recevoir des conseils sera alors rassurant et sécurisant. Recevoir des consignes l'est encore plus, et cela peut aider à avancer quand on se sent paralysé·e, ou qu'on ne sait pas par où commencer.


C. Continuité pédagogique

Encore une fois, écrire ces conseils et ces consignes, dans un endroit partagé et facilement accessible, va faciliter la continuité pédagogique. Vous retrouvez tous les conseils qui leur ont été donnés, par vous et par d'autres. Rien n'est plus déboussolant et frustrant pour un étudiant·e que de recevoir des conseils contradictoires ! Si vous leur donnez une tâche à faire, il est important que la personne qui vous succèdera dans leur accompagnement soit au courant. Cela lui évitera de donner des consignes inverses  sans en avoir conscience, et lui permettra de demander des comptes sur la tâche que vous leur aviez assignée.


 

Ces différents types de messages ont ici été séparés, en vue de les identifier et les analyser. Mais il est bien entendu possible (et souvent naturel) de combiner ces différentes approches, en fonction de la nature du rdv, de la dynamique perçue, et de vos manières de communiquer !

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page